dimanche 26 juillet 2015

Erreur à ne pas commettre avec l'ail

L'ail : légume, épice et condiment

L’ail ne est pas seulement un aliment, il est considéré comme un médicament par les médecines traditionnelles et il est connus de tous depuis des millénaire… D’ailleurs, il fait partie intégrante de la plupart des remèdes hérités de nos ancêtres.

Hippocrate, le père de la médecine moderne, en prescrivait régulièrement, il en a donné aux premiers athlètes olympiques de la Grèce antique pour améliorer leurs performances.
Cet aliment qu’on trouve facilement partout a des pouvoirs extraordinaires sur la santé.

Aujourd’hui, avec les technologies de pointe mises à leur disposition, les scientifiques sont arrivés à prouver par A+B que l’ail est effectivement aussi bon pour la santé que supposé.

Voici l’erreur à ne pas faire quand vous cuisinez avec de l’ail : LA CUIRE.

Sain et Naturel > lire l'article complet

Posté par potimarron à 23:33 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,


samedi 25 juillet 2015

Le cassis (ribes nigrum)

cassis

Le Ribes nigrum, en plus d’être une baie noire savoureuse et brillante, est le fruit d’une plante aux propriétés anti-inflammatoires et cicatrisantes multiples. Le cassissier est une plante médicinale qui est idéale comme anti-inflammatoire et antihistaminique, c’est un remède naturel formidable pour les symptômes d’allergies et d’infections communes.

Les bienfaits de cette plante se trouvent dans les feuilles, les fruits, les tiges et les racines. La plante est connue et utilisée par l’homme depuis des milliers d’années, ses nombreux ingrédients actifs sont encore utilisés par de nombreux laboratoires pour lutter efficacement contre de nombreux symptômes pathologiques.

On utilise l’extrait de cette plante médicinale dans la lutte contre diverses maladies allergiques et inflammatoires.

Mr-plantes > lire l'article complet

La gemmothérapie ou thérapie par les bourgeons

gemmotherapie

Communément appelée « médecine des bourgeons », la gemmothérapie fait partie de la grande famille des phytothérapies, lesquelles proposent de prévenir et de traiter une variété de problèmes de santé à l’aide des végétaux.

Du terme latin gemme, qui signifie à la fois bourgeon et pierre précieuse, la gemmothérapie utilise exclusivement les tissus embryonnaires frais des plantes, arbres et arbustes, c’est-à-dire lesbourgeons, les jeunes pousses et les radicelles.

Ces embryons, macérés dans un mélange d’eau, d’alcool et de glycérine, servent à fabriquer des solutions dans lesquelles se concentrent les principes actifs des végétaux. On les nomme macérats. Leurs vertus thérapeutiques alléguées varient, évidemment, selon la plante dont ils proviennent : le cassis pour l’énergie, le sapin contre la toux, l’aubépine pour le coeur... Par ailleurs, plusieurs produits issus de la gemmothérapie auraient en commun des propriétés diurétiques, de drainage ou de détoxication.

Selon la théorie, les bourgeons posséderaient certaines propriétés thérapeutiques supérieures à celles des diverses parties de la plante mature.

Passeport Santé > lire l'article complet
Voir aussi le site de la Fédération Européenne d'Herboristerie

Posté par potimarron à 14:02 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

lundi 6 juillet 2015

Les bienfaits de la pratique du oil pulling

oil pulling

Posté par boucheaoreille77 à 14:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 10 juin 2015

Huile de massage harmonisante pour la chakra solaire

© tamapanda - Fotolia.com

Dans 100 ml d’huile végétale de jojoba, ajouter :

10 gouttes d’huile essentielle de marjolaine
10 gouttes d’huile essentielle de camomille romaine
10 gouttes d’huile essentielle de bergamote
10 gouttes d’huile essentielle de genévrier (chasse la susceptibilité et les peurs)

Dans un flacon de 100ml, ajouter l’huile végétale et les huiles essentielles. Bien mélanger et laisser agir la synergie quelques minutes avant utilisation.

Masser le plexus solaire et le ventre avec cette huile. A utiliser le soir, car le mélange comprend des huiles essentielles photosensibilisantes (la bergamote et le petit grain).

Merci aromatherapie-huiles-essentielles.com ! 

Posté par boucheaoreille77 à 12:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


lundi 1 juin 2015

Business du goût : arômes et packaging

arome caramel

Les fabricants usent et abusent des arômes : en France, 1 produit sur 3 en contiendrait. Et pourtant la plupart tentent de les faire oublier grâce à un packaging alléchant. Résultat, la plupart des consommateurs ne se doutent pas que leur yaourt "aux fruits" ne contient parfois pas un gramme de fruits ! Pour mener l'enquête, l'émission Capital a fait appel à foodwatch (à voir à partir de 45mn).

Information transmise par Foodwatch

Du lait de riz maison

blender

Ce mois-ci, Valérie Cupillard propose la recette d'un lait de riz maison obtenue à partir de flocons de riz, que vous pourrez réaliser avec ou sans Chufamix.

Avec des flocons de riz à ma disposition et de la poudre d'amande maison, j'ai pu réaliser sa recette tout de suite avec un blender. 

Les ingrédients : 20 g de flocons de riz, 10 g de poudre d’amande, 50 cl d’eau, 1 pincée de sel ou 1 cs de sirop d’agave

  • Verser l'eau dans le blender
  • ajouter les flocons de riz
  • passer les amandes au moulin et verser dans le blender
  • ajouter une pincée de sel 
  • mixer
  • filtrer dans une passoire fine

Je n'ai pas ajouté de sirop d'agave, car j'évite tous les sucres ajoutés, sauf éventuellement le Xylitol. Une pincée de sel rose de l'himalaya a suffi et ce lait était très réussi ! 

 

Posté par boucheaoreille77 à 12:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

vendredi 29 mai 2015

L’intestin, acteur clé de notre santé

ag visuell - Fotolia_48398784_XS

La plupart des maladies chroniques et bon nombre de symptômes aigus sont en relation avec notre système digestif, notre flore intestinale et notre alimentation. 

Le docteur Catherine Kousmine et le Docteur Jean Seignalet l’avaient bien compris et depuis, de nombreuses études scientifiques ont confirmé leur hypothèse. Nous souhaitons à travers ce dossier vous parler d’un phénomène encore peu connu mais qui intéresse de plus en plus les scientifiques :l ’hyperperméabilité intestinale ou leaky gut syndrome.

Ce phénomène est intimement lié à la fonction digestive, aussi pour une meilleure compréhension, nous avons fait le choix de revoir le principe de la digestion. Ce dossier est donc assez long, mais si vous êtes curieux, concernés, ou comme nous passionnés, ces quelques pages vous seront utiles.

L’intestin joue un rôle primordial dans notre santé et dans le maintien de celle-ci. C’est grâce à lui que les nutriments nécessaires au fonctionnement de notre organisme sont absorbés et redistribués là où notre organisme le demande. D’autre part il empêche la pénétration de micro-organismes, macromolécules et composés toxiques. Pour cela, toutes les étapes de la digestion doivent être effectuées correctement.

Bio et nutrition > lire l'article complet

jeudi 21 mai 2015

Intolérance au lactose : et les yaourts Activia ?

laitDanone fait tourner en ce moment à la télé une pub pour son yaourt Activia. Je vous la fais court : une dame qui se présente comme intolérante au lactose explique qu’elle peut consommer Activia sans inconvénient car les bactéries (probiotiques) de ce yaourt ont éliminé le lactose du lait d’origine. Dis comme ça, le téléspectateur a l’impression qu’Activia ne contient plus de lactose et/ou convient à tous les intolérants. La réalité est autre.

D’abord, un mot sur le lactose. Ce sucre du lait est présent dans le lait maternel, et tous les laits de mammifères. Il est issu de la condensation de glucose et d’un autre sucre, le galactose. Tel quel, il est indigeste. Mais tous les bébés humains (et tous les bébés mammifères) possèdent une botte secrète, sous la forme d'une enzyme appelée lactase, qui hydrolyse le lactose en glucose et galactose. Le premier sert d’énergie immédiatement disponible, le second est laborieusement converti en une forme activée de glucose. Mais, on l’a compris, il faut disposer de lactase pour bien digérer le lactose.

Or, après l’âge de 3 à 4 ans, l’activité de la lactase diminue de 75 à 90% dans l'espèce humaine parce qu'elle devient inutile : nos ancêtres préhistoriques ne tétaient plus après le sevrage, et n'étant pas éleveurs, ils ne couraient pas non plus après l'auroch, la gazelle ou le bison pour les traire. Donc, évolution oblige, l'activité de la lactase chute fortement chez l'homme, c'est la règle. Mais il y a des exceptions. Ce sont les descendants des peuples d’éleveurs du néolithique (Europe du Nord, Caucase, Peulhs, MasaÏs, etc…) qui du fait de leur consommation de lait animal, ont, il y a 5000 ans environ, développé des mutations qui maintiennent la lactase en activité même à l'âge adlute. Aujourd’hui, seules ces populations, minoritaires dans l’espèce humaine (25 à 30% des habitants de la Terre), peuvent digérer sans encombre le lactose du lait après l’enfance.

Tous les autres (en France, 40% de la population, surtout d’origine méridionale, méditerranéenne, africaine, asiatique) sont indisposés 30 minutes à 2 heures après avoir bu du lait, non seulement sur le plan digestif mais aussi de bien d’autres façons. L’intolérance au lactose se manifeste en effet par des rhinites, sinusites, eczéma, migraines, troubles de la concentration, douleurs articulaires, mictions fréquentes. Ceci parce que le lactose, lorsqu’il atteint le côlon, est pris en charge par la flore intestinale, qui en le métabolisant, libère de l’hydrogène et une myriade de toxines.

lanutrition.fr > lire l'article complet

Posté par boucheaoreille77 à 23:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

samedi 18 avril 2015

L’Office européen des brevets impose le brevetage du vivant en Europe

© seralex - Fotolia.com

Après des années de batailles juridiques, la grande chambre de l’Office européen des brevets (OEB) vient de reconnaitre deux brevets sur un brocoli et une tomate obtenus par des méthodes de sélection classiques. Avec cette décision, qui fait jurisprudence, le cadre européen vole en éclat. Il destinait jusqu’à présent les brevets sur le vivant aux organismes génétiquement modifiés.

Une offensive silencieuse. Ces dernières années, plus d’un millier de demandes de brevets ont été déposées auprès de l’OEB (Office européen des brevets) pour des plantes obtenues par des méthodes de sélection classiques. Une offensive menée par l’industrie et qui déborde le cadre européen, qui destinait avant tout les brevets sur le vivant aux organismes génétiquement modifiée (OGM). En vain, puisque les premiers brevets ont été accordés à des légumes obtenus par des méthodes de sélection classique. Face à la fronde des nombreuses ONG, l’OEB avait cependant choisi depuis 2013 de limiter l’octroi des brevets sur les plantes classiques.

Novethic > lire l'article complet

Lire aussi La France Agricole >Les horticulteurs s'alarment d'une décision de l'Office européen des brevets