mercredi 25 mai 2016

Epigénétique - Quand la science donne raison à la naturopathie

Longtemps on a cru que les gènes ou l'ADN étaient des blocs que l’on ne peut pas changer. Mais la science a découvert que l’être humain se recompose et se refaçonne en permanence. L'épigénétique permet de ne pas exprimer des gènes pourtant héréditaires. Avec Patrice Bourgeois, docteur en biologie moléculaire et Julien Allaire, naturopathe ... sur PACAM, la matinale de France 3

Posté par boucheaoreille77 à 15:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


Dr Tal Schaller et l'alimentation vivante

La règle des 3 V : alimentation végétale, vivante, variée !

Posté par boucheaoreille77 à 11:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

vendredi 13 mai 2016

Fête de la nature à Bellot

fete de la nature bellot 2016

Posté par boucheaoreille77 à 14:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

jeudi 12 mai 2016

Salon bien-être à Château-Thierry

salon bien etre juin chateau thierry

J'y serai et proposerai des jus tirés de l'extracteur.
A vos agendas !

Posté par boucheaoreille77 à 21:25 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


lundi 9 mai 2016

Epigénétique - Quand la science donne raison à la naturopathie

Longtemps on a cru que les gènes ou l'ADN étaient des blocs que l’on ne peut pas changer. Mais la science a découvert que l’être humain se recompose et se refaçonne en permanence. L'épigénétique permet de ne pas exprimer des gènes pourtant héréditaires. Avec Patrice Bourgeois, docteur en biologie moléculaire et Julien Allaire, naturopathe ... sur PACAM, la matinale de France 3

Posté par boucheaoreille77 à 13:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

dimanche 8 mai 2016

Kéfir, produits kéfirés et perméabilité intestinale

Fotolia_81827170_XS

Le kéfir est une boisson de lait ou de fruit fermentée dont l’originalité est l’utilisation d’un ferment particulier : le grain de kéfir* (27). Ce ferment est formé par une symbiose de levures et de bactéries enduite dans une matrice de polysaccharides produite naturellement par la dite symbiose. L’intérêt de ce ferment est de permettre la fermentation de produits alimentaires et de les transformer en produits kéfirés dont le rôle adaptogène contribue au maintien de l’équilibre de la sphère intestinale.

De nombreux chercheurs ont ainsi pu évaluer de façon positive l’utilisation du kéfir dans l’ulcère duodénal et stomacal, dans les troubles biliaires et pancréatiques, dans les affections pulmonaires et infectieuses mais aussi comme agent anti-inflammatoire et adjuvant anticancéreux.

Le point commun à tous ces travaux réside dans le fait que toutes ces pathologies endommagent l’intestin grêle et augmentent sa perméabilité. L’action du kéfir ou des produits kéfirés contribuent à la récupération plus rapide de l’intégrité de la muqueuse intestinale.

L’intestin grêle est une structure dynamique qui se renouvelle toute les 48-72 heures ce qui explique qu’une infection intestinale ne provoque, le plus souvent, qu’une maladie bénigne qui ne dure que quelques heures à quelques jours. Le temps de récupération est donc un élément important pour un bon fonctionnement de l’intestin. Ce dernier est formé par une lignée de cellules épithéliales qui forment la principale surface d’absorption de l’organisme au travers de la muqueuse intestinale(400 m2).

Le kéfir contribue à traiter les troubles qui existent dans l’équilibre entre la microflore intestinale et le système immunitaire de la muqueuse intestinale.

Comme par exemple, dans les problèmes aiguës ou chroniques de déséquilibre de la microflore intestinale (antibiotiques, anti-inflammatoires…) ou dans les déficiences du système immun mucosal à cause de traitements cytostatiques ou immunosuppresseurs ou lors de maladies auto-immunes.

En fait, il existe une relation étroite entre la muqueuse intestinale, le kéfir et les produits kéfirés : la symbiose. C’est la symbiose qui développe des médiateurs régulant soit l’équilibre de la sphère intestinale soit celui du kéfir.

La composition de la microflore intestinale influence le développement du système immunitaire de la muqueuse intestinale et ce même système immunitaire module la composition de la microflore intestinale. De même, il existe un mécanisme de communication croisée entre les bactéries intestinales et les cellules épithéliales intestinales. Ce mécanisme est relié à la présence de médiateurs solubles produits par une microflore symbiotique qui sont des facteurs de croissance pour les cellules épithéliales, qui initialisent et Kéfir, produits kéfirés et perméabilité intestinale augmentent la mobilité cellulaire (péristaltisme), induisent la prolifération cellulaire(mitogénèse) et permettent la différentiation cellulaire qui conduit à l’apoptose. Les produits kéfirés contiennent des facteurs solubles qui améliorent l’attachement des bactéries symbiotiques au niveau de l’intestin grêle et qui jouent un rôle trophique pour les cellules épithéliales en vue de régénérer ou de réparer la muqueuse intestinale endommagée.

Source : http://www.symbiotec.fr/documentation/Le_kefir.pdf

Posté par boucheaoreille77 à 07:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

lundi 25 avril 2016

L'eau de Quinton

La mer est à l’origine de la vie, des cellules animales. René Quinton a démontré que de nombreuses ressemblances existent entre l’eau de mer et le plasma sanguin. Comme si finalement notre plasma sanguin était notre mer intérieure. Quels sont les bénéfices à la consommation de l'eau de Quinton ? 

lundi 18 avril 2016

Les 6 super-neurotransmetteurs de votre cerveau

image http://baladesnaturalistes.hautetfort.com/Le candida albicans, lorsqu'il s'est trop développé au détriment des autres levures et bactéries se transforme en une "maladie", la candidose, qui brouille les informations entre l'intestin et le cerveau en s'attaquant notamment à la sérotonine.

La plupart des personnes atteintes de candidose font mention d'un "brouillard mental" qui accompagne une foultitude d'autres symptômes.  Atteinte de candidose, et ayant pu moi-même observer différents troubles neurologiques (objets qui échappent des mains, mauvaise coordination des mouvements, difficulté de concentration, etc.) j'ai voulu comprendre le rôle majeur des neuro-transmetteurs et surtout le lien qui existe entre notre cerveau et nos intestins.

Les naturopathes Thierry Souccar et Sylvie Rousseau expliquent bien leurs fonctions et les conséquences, lorsque ces neuro-transmetteurs sont attaqués.

Les neuro-transmetteurs sont des molécules secrétées par le cerveau, la plupart à partir d'acides aminés, des "messagers chimiques" comme l'explique Thierry Souccar. Ces molécules agissent sur nos neurones et donc sur le bien-être, le stress, la vigilance, etc. 

Les principaux neutro-transmetteurs sont les suivants :

  1. Acétylcholine : le mémorisateur
  2. Dopamine : le moteur
  3. Noradrénaline : la carotte et le bâton
  4. Sérotonine : le grand inhibiteur
  5. Gaba : le relaxant
  6. Adrénaline : le stresseur

L'article nous livre également quelques conseils du Dr Braverman, auteur du livre Un cerveau à 100% pour soigner nos neuro-transmetteurs de façon optimale.

Thierry Souccar > lire l'article complet

Lire aussi > Sylvie Rousseau > L’inflammation intestinale et l’impact sur l’humeur

La Permasanté avec Elisabeth Migné et ses invités du vendredi soir

pyramide-de-l-alimentation-vivante

Depuis quelques semaines, Elisabeth Migné organise des vidéo-conférences le vendredi soir, toutes aussi intéressantes les unes que les autres que l'on peut visionner sur sa chaîne La Permasanté*.

Ainsi, nous avons pu participer en direct ou visionner en pdcast des conférences avec :

  • Cécile Ellert, aromathérapeute holistique pour une conférence sur la candidose et le sibo,
  • Laura Azenard, auteur du livre "Comment j'ai vaincu l'arthrose",
  • Howard Gerson-Straus,  petit fils de Max Gerson, inventeur de la thérapie anti-cancer naturelle, 
  • et la dernière en date, Marie-France Puyo Lartigue, microbiologiste de formation qui nous parle de microbiote et d'alimentation vivante ou symbiotique et bien sûr répond aux questions des participants.

    C'est tout simplement passionnant et je vous invite à découvrir que, définitivement, nous ne sommes pas seuls, nous et nos bactéries ! ;) 
    Plus de 2h30 de conférence et on ne s'ennuie pas une seconde. A partager sans modération !

Groupe Facebook La Permasanté